La relation d’aide

La notion de « counseling », ou relation d’aide, fait référence à un ensemble de pratiques très diverses qui consistent à orienter, à aider, à informer, à soutenir. À l’origine axée sur l’orientation professionnelle, cette notion est actuellement souvent confondue avec celle de « psychothérapie », car elle recouvre, dans certains cas, des réalités très proches.

Il semble communément admis, toutefois, que le counseling se distingue principalement de la psychothérapie par le fait que ce type d’intervention est centré sur la mobilisation et l’actualisation des ressources et capacités de la personne, sans chercher à modifier son organisation psychique, et qu’il est orienté sur la santé et le bien-être plutôt que sur la psychopathologie et les troubles mentaux.

Par ailleurs, bien qu’il ne s’agisse pas d’un critère distinctif absolu, l’intervention de counseling est souvent plus brève que la psychothérapie. Ainsi la boîte à aider. com n’a pas pour fonction de se substituer aux services de santé mentale existants mais d’offrir une alternative spécifique et complémentaire aux interventions des soignants. Elle s’engage à respecter le code éthique délimitant les grands principes de nos interventions, comme celui de la confidentialité absolue ou de l’interdiction de développer des relations intimes avec les bénéficiaires ou de se positionner dans une clinique et dans le champ de la psychologie clinique et analytique.

La pair-aidance

Le « pair-aidant » ne rentre pas à proprement parler « dans le champ psy ».
Il utilise des outils qui lui sont propres mais cherche à rencontrer les personnes d’égal à égal, au même niveau.
Il fait partager à ses pairs, les expériences personnelles qui l’ont conduit vers le rétablissement, à partir de médias qu’il a lui-même expérimentés et qui lui ont semblé porteurs.
Moyens d’expression, de relaxation pour les uns ou exutoire pour les autres… Il n’y a pas une façon d’être pair-aidant, il y en a autant qu’il y a d’individus…

Selon ses expériences de vie reliées à ses difficultés il détient un savoir expérientiel lui conférant un grand nombre d’habiletés et de connaissances, sur des sujets tels que :

  • Le sentiment d’être envahi par une souffrance émotionnelle intense (agoraphobie, anorexie, burn-out, dépression, autisme)
  • l’expérience d’être diagnostiqué
  • l’utilisation des services dans le réseau de la santé mentale et des autres ressources dans la région;
  • la perte d’estime de soi et l’auto-stigmatisation;
  • la compréhension des obstacles que la personne utilisatrice affronte,
  • l’identification des problèmes, la responsabilisation, les stratégies pour faire face aux difficultés;
  • l’empathie, la tolérance, la flexibilité
  • la démarche de réadaptation et le franchissement des étapes dans le processus de rétablissement.

Le Pair-aidant établit un lien avec la personne en situation de difficulté, de souffrance ou de handicap. Ce rôle consiste en grande partie à découvrir le don de celle-ci, à l’aider ou à faire émerger en elle la ressource dont elle dispose et qui est peut-être restée jusqu’à présent insoupçonnée ou non utilisée.

Ainsi le bout de chemin qu’ils feront ensemble à la découverte des points forts de la personne pourra constituer, pour elle, un tremplin vers le rétablissement.

L’objectif n’est pas en premier lieu d’apporter quelque chose à la personne, mais de l’aider à se découvrir, notamment en lui ouvrant les yeux sur ce qu’elle-même a à apporter. Ce voyage vers le rétablissement peut être très initiatique à condition qu’on se positionne réellement en tant qu’acteur de ce dernier ; alors le « pair-aidant » pourra être un témoin vivant du fait que cette démarche est possible, il impulsera une dynamique d’espoir essentiel dans la démarche de rétablissement.

Cette dernière peut encourager l’individu en souffrance à accéder à l’«empowerment » (autonomisation – une manière de retrouver son pouvoir) une première grande étape franchie.

Nos thérapeutes et pair-aidants

Flavie
Thérapeute en relation d’aide
Gabriel
Pair-aidant
Olivia
Pair-aidant
Hervé
Thérapeute en relation d’aide
Caroline
Pair-aidant