POURQUOI ?

Parce que la perspective d’un rendez-vous s’avère dissuasive: le voisin croisé dans la salle d’attente, la famille qui demande où nous nous rendons, le psy que nous n’avons jamais vu auquel il faut soudain raconter sa vie… Parce que prendre son téléphone est en soi une épreuve – et inutile de déléguer: la téléphoniste du service de consultation vous répondra que le patient doit prendre rendez-vous « lui-même »…

La e-consultation s’inscrit comme une porte d’entrée proposée à ceux qui ne franchiraient pas le seuil du cabinet d’un thérapeute. Les raisons sont multiples.

La peur de l’inconnu et du regard des autres se mêlent souvent et mettent un frein solide à l’envie de trouver une aide. Et puis, qui appeler? Comment choisir? Combien coûte une consultation?

POUR QUI ?

Les personnes consultant sur les sites en ligne ont des profils très différents.
Le point commun de ces profils est leur difficulté à envisager une consultation en face à face.
  • Personnes en situation de handicap ou d’une indisposition momentanée (femme enceinte, accident, opération)
  • Parents au foyer avec de jeunes enfants
  • Personnes avec un trouble du spectre autistique (type asperger), agoraphobe, en post trauma
  • « Expatrié(e)s » pour qui la rencontre virtuelle est certainement une réelle opportunité
  • En besoin d’anonymat : aux individus qui n’osent pas se faire aider en face à face (problèmes d’inhibition, timidité, honte, peur)
  • « Îliens » car sur espace réduit où tout le monde se connait, la peur du  »qu’en-dira-t’on » freine la démarche, sans parler de la difficulté de mobilité
  • « Pressés », « très occupés », plus facile de trouver du temps, la e-consultation offre plus de flexibilité dans les horaires de prise de rendez-vous
  • « Les petits budgets » l’économie d’un lieu physique de consultation permet de proposer des tarifs de consultation plus avantageux et ouvre l’accès à une consultation pour des personnes plus modestes
  • Pour une demande de réponse immédiate avec le service d’urgence sur des créneaux horaires sensibles (le matin 7h-9h) et en soirée ( 18h-00h) et une ouverture 7j/7
  • Pour désamorcer une situation, avoir juste un conseil, un point de vue avant d’entreprendre d’autres démarches.

Pourquoi en ligne ?

Consultation en ligne

De chez soi ou d’ailleurs

Entretien avec l’équipe d’aidants, sans se déplacer, aux heures souhaitées, en choisissant le support et le thérapeute ou pair-aidant

Choix des supports

3 choix

Par messagerie instantanée échange en temps réel par écrit avec le thérapeute ou pair-aidant

Par téléphone

Par vidéo
(consultation de 30 mn et de 45 mn)
Tarif : 30 mn / 25 € – 45 mn / 40 €

Horaires étendus

De 7h à 24h – 7j/7

Entretien d’urgence pour disposer d’une aide immédiate sur des créneaux horaires sensibles le matin (7h-9h) et en soirée (18h-24h)

Des thérapeutes ou pair-aidants disponibles sur chaque créneau horaire

Sur-mesure

Avoir le choix

Pour chaque demande plusieurs choix et entrée possible, en fonction :
– de la spécificité du besoin
– du thérapeute ou pair-aidant
(ses motivations, domaines, outils, âge et sexe…)

Une équipe au spectre large de compétences et d’expériences (psychopraticien, thérapeute en relation d’aide, clinicien, pair-aidant)

Comment ça fonctionne ?

1.

Je choisis

mon thérapeute et/ou une spécialité

2.

Je réserve

un support de consultation et un créneau en ligne

3.

Je renseigne

un formulaire simple qui respecte un besoin de confidentialité

4.

Je paie

par carte bancaire
(paiement sécurisé)

J’ai ou attends mon rendez-vous
avec un thérapeute ou un pair-aidant

Respect de l’anonymat

Nous ne recueillons aucune information personnelle, seule une adresse email est requise pour vous inscrire, que nous ne diffuserons jamais à qui que ce soit. Vos coordonnées bancaires sont cryptées et nous n’avons donc pas non plus accès à votre nom.

 

Consultation possible en Anglais et Espagnol

La relation d’aide et de pair-aidance

Le « pair-aidant » ne rentre pas à proprement parler « dans le champs psy ».
Il utilise des outils qui lui sont propres mais cherche à rencontrer les personnes d’égal à égal, au même niveau. Il fait partager à ses pairs, les expériences personnelles qui l’ont conduit vers le rétablissement, à partir de médias qu’il a lui-même expérimentés et qui lui ont semblé porteurs. Moyens d’expression, de relaxation, pour les uns ou exutoire pour les autres…Il n’y a pas une façon d’être pair-aidant, il y en a autant qu’il y a d’individus…